English

StaySafeMC au travail

Guide pour le dépistage rapide sur les lieux de travail

TL; NL : L'utilisation de tests antigéniques rapides comme outil de dépistage sur les lieux de travail est l'un des moyens les plus rapides pour les entreprises, leurs clients et les communautés de rester en sécurité, de ralentir la propagation et d'assurer une reprise économique rapide après la pandémie de COVID-19.

Comme tous les autres outils de dépistage à notre disposition dans le cadre de la « nouvelle normalité » – couvre-visage, désinfectant, distanciation sociale, contrôles de température – le test rapide n'est pas une méthode infaillible pour arrêter la propagation du coronavirus. Nous savons qu'il n'existe pas de solution miracle pour mettre fin à la pandémie de COVID-19, mais chacun de ces outils de dépistage fait partie d'une stratégie globale qui, utilisés conjointement, nous permettra de rester en sécurité et de faire rouler l'économie.

En mettant en place des tests antigéniques gratuits et auto-effectués dans la vie quotidienne, nous pouvons empêcher la propagation de la COVID-19 sur les lieux de travail, à la maison et dans la communauté. 

Sur cette page, vous trouverez un guide complet de ressources élaboré pour les entreprises qui cherchent des conseils sur la manière de déployer les tests de dépistage rapide de l'antigène COVID-19 dans leurs activités quotidiennes. Si vous défilez encore plus vers le bas, vous trouverez une FAQ détaillée qui devrait répondre à toutes les questions que vous, ou vos employés, pourriez avoir sur l'utilisation du test antigénique rapide comme outil de dépistage de la COVID-19.

Vous pouvez obtenir le guide en anglais en cliquant ici.

Communitech Academy

StaySafeMC au travail : assurez la sécurité sur les lieux de travail - Guide pour le dépistage rapide sur les lieux de travail

Gracieuseté de Communitech


Ce guide fournit des détails sur la manière de dépister les gens sur les lieux de travail à l'aide d'un test antigénique rapide et d'identifier les personnes atteintes de la COVID-19 afin de protéger les autres de l'exposition au virus. Il fournit également des données indispensables sur la prévalence virale sur les lieux de travail et dans les communautés du Canada. Il est conçu pour les employés des entreprises inscrites au programme de dépistage rapide sur les lieux de travail. 

Temps de lecture : 25 min.

Télécharger en français

À qui s'adresse ce guide de ressources :

Lieux de travail ou entreprises au Canada qui comptent de 50 à 100 employés ou plus 

Pourquoi vous devriez vous intéresser à cette ressource et la télécharger :

Si vous êtes un décideur en milieu de travail au Canada et que vous souhaitez créer un environnement de travail plus sécuritaire qui réduit davantage le risque de propagation de la COVID-19, cette ressource vous aidera à le faire en vous fournissant un guide étape par étape pour intégrer le test antigénique rapide dans vos outils de dépistage sur les lieux de travail. 

Pourquoi le test rapide :

Parce qu'il est sécuritaire, économique, rapide et qu'il a la capacité de détecter les porteurs asymptomatiques de la COVID-19.

Pour commencer et pour rester informé au fur et à mesure de la mise à jour de cette page avec des informations sur le test antigénique rapide pour tous les types de lieux de travail et de réunion, inscrivez-vous ici.

Inscrivez-vous dès maintenant

Définitions importantes

Il s'agit du type de tests utilisés pour détecter la COVID-19 dans les centres de dépistage du Canada depuis le début de la pandémie mondiale en mars 2020. Ces écouvillons nasaux profonds (aussi appelés « chatouilleurs de cerveau ») sont utilisés pour détecter la COVID-19 chez les personnes qui présentent des symptômes du virus – en raison de leur coût (environ 50 $ par test) et du temps nécessaire pour obtenir des résultats. Les résultats peuvent être communiqués dans un délai de 24 à 48 heures environ. Ces tests ne peuvent être effectués que par un professionnel de la santé.

Ces tests sont nouveaux et ne sont pas encore largement répandus au Canada (bientôt – espérons-le !). Ils ne sont pas aussi précis que les tests ACP dans le dépistage de la COVID-19 (précision à ~80 % contre 90 %); cependant, comme les tests ACP, ils peuvent détecter la COVID-19 chez les personnes asymptomatiques et les personnes qui ne présentent pas encore de symptômes du virus. Comme les tests ACP ne sont actuellement utilisés que lorsque les personnes ont été exposées ou présentent des symptômes de la COVID-19, il est important de mettre en place un type de test supplémentaire pour les personnes non exposées ou ne présentant pas de symptômes. Ceci est extrêmement important et l'utilisation massive de tests rapides contribuera à enrayer en grande partie la propagation communautaire de la COVID-19, qui a été scientifiquement attribuée en partie aux porteurs asymptomatiques du virus et aux personnes infectées qui ne présentent pas encore de symptômes. Comme ces tests sont extrêmement efficients par rapport au coût (5 $ contre 50 $), qu'ils peuvent être auto-effectués et que les résultats sont obtenus en 15 minutes seulement, ces tests devraient être déployés à grande échelle.

FAQ

Communitech est un centre d'innovation public-privé situé dans la région de Waterloo, en Ontario, qui soutient une communauté de plus de 1 600 entreprises innovantes, qu'il s'agisse d'entreprises en démarrage, d'entreprises à grande échelle ou de grandes entreprises internationales. Notre structure commerciale très particulière nous permet de fonctionner comme une agence gouvernementale en cas d'urgence (je pense que nous sommes tous d'accord pour dire qu'une pandémie mondiale est un cas d'urgence) et nous avons la capacité d'agir rapidement et d'obtenir des résultats avec beaucoup moins de paperasserie que les autres. 

C'est la raison pour laquelle le gouvernement du Canada nous a choisis pour commencer à faire passer le message aux autres sociétés et entreprises canadiennes : l'utilisation de tests rapides comme outils de dépistage sur les lieux de travail est l'un des moyens les plus rapides de mettre fin à la propagation de la COVID-19, de garder les entreprises ouvertes et d'assurer la sécurité des employés, des clients et de la communauté.

Pensez-y dans l'optique suivante : s'opposer à l'utilisation des tests antigéniques rapides parce qu'ils ne sont pas aussi précis que les tests ACP revient à dire aux gens de ne pas porter de couvre-visage parce qu'ils ne sont pas aussi efficaces que les combinaisons de protection contre les matières dangereuses. Le port d'un couvre-visage n'est pas une méthode infaillible pour enrayer la propagation de la COVID-19; il a toutefois été largement utilisé comme outil de dépistage parce qu'il est (a) plus abordable qu'une combinaison de protection contre les matières dangereuses et (b) suffisamment efficace. 

Pour plusieurs raisons :

1. Les tests ACP doivent être distribués par une équipe de professionnels de la santé tandis que les tests antigéniques rapides peuvent être auto-effectués. 

2. Les tests ACP coûtent environ 50 dollars par test contre 5 dollars par test pour les tests antigéniques rapides. 

3. Les tests ACP sont trop coûteux pour être utilisés pour détecter la COVID-19 chez les porteurs asymptomatiques ou les personnes infectées ne présentant pas encore de symptômes. Les tests antigéniques rapides sont moins coûteux et prennent moins de temps pour obtenir des résultats, ce qui permet de repérer les cas actuellement non détectés qui continuent à se propager dans le monde entier. 

Nous pensons que toute opportunité de réduire le risque de propagation de la COVID-19 vaut la peine d'être tentée. Nous sommes dans un monde de mégadonnées et nous travaillons avec des chiffres et des analyses toute la journée. Nous le savons aussi bien que quiconque : pour vaincre la COVID-19, nous devons jongler avec les chiffres. Plus nous testons, plus nous pouvons empêcher la propagation de la COVID-19.

Il existe de nombreuses différences et de nombreuses similitudes entre le test moléculaire ACP et le test antigénique rapide pour la COVID-19.

Test ACP moléculaire :

  • Comment se fait-il ? Prélèvements par écouvillonnage nasal, prélèvements par écouvillonnage de gorge et tests de salive ou d'autres fluides corporels
  • Où peut-on passer ce test ? Dans un centre de dépistage de la COVID-19
  • Que recherche le test ? Les tests moléculaires recherchent du matériel génétique qui provient uniquement du virus.
  • Combien de temps faut-il pour obtenir des résultats ? Cela dépend de la capacité du laboratoire. Les résultats peuvent être prêts en quelques heures, mais il faut souvent compter au moins un jour ou deux. Des délais beaucoup plus longs sont généralement à prévoir.
  • Qu'en est-il de la précision ? Le taux de faux négatifs – un test qui dit que vous n'avez pas le virus alors que vous l'avez réellement – varie en fonction de la date de début de l'infection : dans une étude, le taux de faux négatifs était de 20 % lorsque le test était effectué cinq jours après le début des symptômes, mais beaucoup plus élevé (jusqu'à 100 %) plus tôt dans l'infection.
  • Quel est le taux de faux positifs ? Le taux de faux positifs – la fréquence à laquelle le test indique que vous avez le virus alors que vous ne l'avez pas – devrait être proche de zéro. On pense que la plupart des faux positifs sont dus à une contamination du laboratoire ou à d'autres problèmes liés à la façon dont le laboratoire a effectué le test, et non aux limites du test lui-même.
  • Quelle est l'efficacité du test ACP ? Un test ACP moléculaire utilisant un écouvillon nasal est généralement la meilleure option, car il aura moins de faux négatifs que d'autres tests de diagnostic ou que des échantillons provenant d'écouvillons de gorge ou de salive. Les personnes qui sont hospitalisées peuvent toutefois se voir prélever d'autres types d'échantillons.

Test antigénique rapide :

  • Comment se fait-il ? Prélèvements par écouvillonnage nasal ou prélèvements par écouvillonnage de gorge
  • Où peut-on passer ce test ? À l'hôpital, dans le cabinet d'un médecin ou à la maison
  • Que recherche le test ? Ce test identifie des fragments de protéines (antigènes) provenant du virus.
  • Combien de temps faut-il pour obtenir des résultats ? La technologie utilisée est similaire à celle d'un test de grossesse ou d'un test rapide de dépistage du streptocoque, les résultats étant disponibles en quelques minutes.
  • Qu'en est-il de la précision ? Les résultats de faux négatifs ont tendance à se produire plus souvent avec les tests antigéniques qu'avec les tests moléculaires. C'est la raison pour laquelle les tests antigéniques ne sont pas privilégiés par les experts en tant que test unique pour une infection active. Les tests antigéniques étant plus rapides, moins coûteux et nécessitant une technologie moins complexe que les tests moléculaires, la plupart des experts recommandent les tests antigéniques répétés comme une stratégie raisonnable.

Un test ACP moléculaire de dépistage de la COVID-19 est un test destiné à examiner les symptômes d'une infection en cours. C'est le seul test qui peut officiellement diagnostiquer un cas de COVID-19.

Si vous présentez des symptômes de la COVID-19, vous avez besoin d'un test moléculaire pour confirmer votre diagnostic et pour obtenir les conseils de traitement proposés par un professionnel de la santé. 

Un test antigénique peut détecter la COVID-19 en quelques minutes, mais avec une précision légèrement inférieure à celle du test ACP. Pour cette raison, le test antigénique rapide est utilisé à des fins de dépistage uniquement et n'est PAS utilisé pour diagnostiquer une infection aiguë à la COVID-19. 

Si vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19, un test antigénique rapide serait le moyen le plus rapide et le moins coûteux de déterminer potentiellement si vous êtes porteur asymptomatique du virus ou infecté, mais ne présentant pas encore de symptômes.

Si une personne est testée positive à la COVID-19 par un test antigénique rapide, elle sera alors dirigée vers la santé publique pour un test ACP afin que les professionnels de la santé puissent déterminer le traitement. Elle doit suivre tous les conseils de la santé publique en matière d'isolement et de quarantaine en attendant les résultats de tests complémentaires. 

Non. Les tests antigéniques rapides peuvent être considérés comme l'un des outils de dépistage les plus efficaces de la COVID-19. D'autres outils de dépistage sont devenus courants dans le monde entier, notamment les contrôles de la température et des symptômes.

L'utilisation de tests antigéniques rapides à des fins de dépistage permet d'identifier un nombre beaucoup plus important de personnes infectieuses que les simples contrôles des symptômes et de la température, et ce, pour une fraction du coût et du temps nécessaires pour effectuer un test moléculaire. 

  • Les tests antigéniques rapides peuvent coûter 5 dollars par test et il faut jusqu'à 15 minutes pour obtenir le résultat.
  • Un test ACP peut coûter environ 50 dollars par test et il faut compter jusqu'à plus de 24 heures pour obtenir le résultat.

Oui, en raison de la rapidité avec laquelle on peut obtenir des résultats et du fait que le coût d'administration de chaque test rapide est bien inférieur à celui d'un test ACP. N'y pensez pas en termes de dépistage plus précis ou moins précis du virus. Pensez-y plutôt en termes d'ajout d'un outil supplémentaire à notre boîte à outils pour aider à arrêter la transmission du virus. 

Dans la plupart des cas, les tests ACP effectués dans les centres communautaires et les hôpitaux de toutes les communautés du Canada détectent des cas positifs qui ont dépassé leur point de contagiosité. Cela s'explique par le fait que le test ACP est surtout accessible aux personnes qui présentent les symptômes de la COVID-19 ou qui savent qu'elles ont été exposées à une personne positive à la COVID-19. En d'autres termes, la plupart des personnes dont le test est positif ne sont plus contagieuses. Pas toutes, mais la plupart. 

Cependant, comme les tests antigéniques sont moins coûteux et demandent moins de temps, ils constituent un outil que nous pouvons ajouter à notre boîte à outils de dépistage de la COVID-19 et qui permet de détecter les cas positifs AVANT que la période de contagiosité ne soit passée. 

Par conséquent, les tests antigéniques rapides, s'ils sont déployés à grande échelle, peuvent détecter un plus grand nombre de cas positifs de COVID-19 chez des personnes qui sont contagieuses sans présenter de symptômes, à une fraction du coût des tests ACP et avec des résultats obtenus en moins de la moitié du temps. C'est pour ces raisons que les tests antigéniques rapides constituent un excellent outil de dépistage pour freiner la propagation continue des variantes de la COVID-19. 

L'une des principales raisons pour lesquelles la COVID-19 a continué à se propager dans nos communautés, malgré la distanciation sociale, le port d'un couvre-visage et le lavage des mains, est le fait qu'un grand sous-ensemble de personnes qui contractent le virus ne présente pas de symptômes lorsque ces personnes sont contagieuses. Ces personnes n'ont aucune raison de se soumettre à un test ACP dans un centre de dépistage de la COVID-19. 

Si nous voulons arrêter ou ralentir la propagation asymptomatique, nous devons dépister les gens aussi souvent que possible pour attraper le virus à ses stades asymptomatiques et contagieux. Les tests antigéniques rapides – même s'ils n'ont pas un taux de précision parfait – permettent justement d'atteindre cet objectif. Le faible coût de ces tests et la rapidité avec laquelle ils permettent d'obtenir des résultats sont une preuve supplémentaire que le test antigénique rapide devrait être déployé en tant qu'outil de dépistage à grande échelle. 

La COVID-19 est une affaire de chiffres. Plus nous testons, plus nous pouvons empêcher la propagation de la COVID-19. Si les tests ACP doivent être réservés aux porteurs de la COVID-19 présentant des symptômes (et à d'autres cas d'utilisation comme décrit sur les sites Internet et les directives de la santé publique), nous avons besoin d'une autre méthode de test pour les porteurs de la COVID-19 qui ne présentent pas de symptômes. 

Aucun outil de dépistage n'est précis à 100 %. Le lavage des mains n'est pas efficace à 100 %. La distanciation sociale n'est pas efficace à 100 %. La vérification de la température n'est pas efficace à 100 %. Cependant, chacun de ces outils de dépistage est suffisamment précis dans le temps pour justifier leur utilisation à grande échelle. Le même sentiment peut s'appliquer à l'utilisation du test antigénique rapide. 

Pensez-y dans l'optique suivante : dépister 80 % des porteurs asymptomatiques de la COVID-19 avant qu'ils ne contribuent sans le savoir à la propagation communautaire de cette pandémie mondiale est beaucoup plus efficace que de dépister 0 % des porteurs asymptomatiques. Il est indéniable que déployer à grande échelle l'utilisation des tests antigéniques rapides comme outil de dépistage dans les espaces publics réduira considérablement la transmission communautaire et freinera la propagation de la COVID-19.

Non. Pensez aux tests de grossesse – même ceux que vous pouvez acheter dans les dépanneurs ou les magasins à un dollar un peu partout au pays – ces tests affichent des résultats précis en quelques minutes seulement. De plus, comme dans le cas de la COVID-19, une femme qui fait un test de grossesse n'a pas toujours les symptômes de la grossesse lorsqu'elle fait le test. La vitesse à laquelle les résultats sont obtenus n'a aucune incidence sur la précision d'un test. Alors qu'un test antigénique rapide peut prendre jusqu'à 15 minutes pour obtenir des résultats, un test de grossesse typique n'a besoin que de 3 minutes pour déterminer la grossesse. Enfin, une femme dont le test de grossesse est positif serait invitée à consulter son médecin et à subir un test moléculaire pour confirmer son diagnostic et élaborer son plan de soins. 

La même logique s'applique au dépistage de la COVID-19 à l'aide d'un test antigénique rapide : vous ne présentez peut-être pas de symptômes, mais un résultat positif veut dire une visite chez le médecin pour un diagnostic officiel. 

Idéalement, partout et tout le temps (quotidiennement), lorsque les gens partagent un volume d'air non négligeable avec des personnes qui ne font pas partie de leur bulle familiale. Si cela pouvait être réalisé, la pandémie disparaîtrait rapidement. 

Les lieux de travail essentiels font partie des endroits qui ont mis en place avec succès un programme pilote de dépistage à l'aide de tests antigéniques rapides.

À l'heure actuelle, le système de soins de santé du Canada est suffisamment alourdi. Les travailleurs de la santé ont déjà beaucoup de pain sur la planche et nous ne pouvons pas en rajouter, car ils sont déjà débordés. Si nous voulons atteindre le plus grand nombre de Canadiens possible, rapidement et fréquemment, nous devons faire appel à des ressources extérieures à la santé publique.

Si l'on considère un seul test isolément, oui. L'une des sources de résultats de faux négatifs est une procédure d'écouvillonnage incorrecte. Un professionnel de la santé formé à l'utilisation d'écouvillons est vraisemblablement moins susceptible de commettre de telles erreurs. Cependant, les recherches actuelles mentionnent qu'avec quelques instructions de base, un prélèvement nasal auto-effectué peut être presque aussi efficace qu'un prélèvement effectué par un professionnel de la santé, quel qu'il soit. 

Les résultats d'un seul test pris isolément sont moins importants que les résultats du programme de dépistage dans son ensemble. Si l'assouplissement de l'exigence relative aux professionnels de la santé permet d'effectuer ne serait-ce que 50 % de tests supplémentaires, les résultats globaux seront certainement meilleurs, même si la perte de sensibilité par test est modeste. L'efficacité d'un programme de dépistage est beaucoup plus sensible au nombre (fréquence) de tests effectués qu'à la sensibilité des tests individuels. Lorsqu'on prend en compte la sensibilité d'un programme de dépistage dans son ensemble, considérez les tests qui ne sont pas effectués en raison du manque de personnel comme des tests dont la sensibilité est nulle. 

L'une des principales préoccupations de tout programme de dépistage est la biosécurité, qui consiste à garantir la sécurité des personnes participant au programme et des personnes non infectées qui y assistent. L'expertise en matière de biosécurité (comme c'est le cas pour de nombreux professionnels de la santé) est essentielle à tout programme de dépistage à l'extérieur du domicile.

Voici le calcul : lorsque des programmes de dépistage chez les personnes ne présentant pas de symptômes ont été mis à l'essai en Ontario en février 2021 (dans les écoles, par exemple), environ 1 % des cas se sont révélés positifs. Si nous supposons, de façon conservatrice, que seulement la moitié d'entre eux représentent des personnes contagieuses ayant une charge virale suffisamment élevée pour être détectée dans un test antigénique rapide, alors l'utilisation de seulement 100 000 tests antigéniques devrait permettre d'interrompre la transmission de 500 cas (et de tous les cas vers lesquels ils se propageraient). Lorsque le nombre de cas est stable ou augmente lentement (R légèrement supérieur à 1), il suffit d'une faible baisse du nombre de nouveaux cas pour que le nombre de cas diminue (R<1). En identifiant spécifiquement les personnes infectieuses qui se trouvent dans la communauté et qui risquent de transmettre le virus à d'autres, un seul test positif peut interrompre une chaîne de transmission qui, autrement, pourrait provoquer un grand nombre d'infections. 

Divers programmes de distribution sont en cours d'élaboration, notamment sur les lieux de travail et dans la communauté.

Sarah Mostowich

Des questions ?

Sarah Mostowich se fera un plaisir de répondre à vos questions.

Envoyez un courriel à Sarah Mostowich ou composez le +1 (519) 888-9944